Comment choisir son gestionnaire locatif ?

La gestion locative comprend la gestion de toutes les activités liées au contrat de location telles que l’encaissement de loyers, émission des quittances, réparations éventuelles, spécialisation des charges, etc. 

Toutes ces tâches représentent des problèmes importants, fastidieux et chronophages, et nécessitent souvent des connaissances juridiques, fiscales et financières. Dès lors, la solution la plus simple est de confier ces tâches un gestionnaire locatif moyennant des honoraires. Par conséquent, choisir le bon gestionnaire crucial.

Vérifier les compétences de votre gestionnaire

Le titre de gestionnaire locatif n’est pas souvent protégé, il est alors possible pour qui le désire, de le devenir sans information préalable. Cependant, une fois entré dans le métier, le gestionnaire doit posséder une carte professionnelle de gestion immobilière. Celle-ci est délivrée par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris.

En plus de cette carte, le gestionnaire doit être assuré par des garanties financières et doit souscrit aussi à une assurance de responsabilité civile. Toutes ces informations sont normalement accessibles via le Registre des Professionnels de l’Immobilier. Veuillez le consulter avant de choisir votre gestionnaire et lui confier le contrôle des lieux.

Opter pour un gestionnaire réactif

Pour un investissement rentable, il est important de déterminer quels sont vos besoins prédominants en tant que client. Si vous habitez loin des lieux et avez peu de temps à y consacrer, des prestations immobilières vous seront bénéfiques. Le professionnel choisi doit alors être réactif pour la bonne marche de votre projet immobilier. Les petites entreprises ont généralement moins d’actifs à gérer, elles peuvent alors passer plus de temps à vous servir.

Si vous rencontrez un gestionnaire locatif très occupé, ne vous lancez même pas dans la signature du contrat. Pensez aussi à vérifier les horaires de travail de l’agence locative que vous choisissez. En effet, un dégât ne prévient pas et peut se produire à tout moment. Vous devez alors vous tourner vers un expert qui vous accordera son temps pour réaliser rapidement les travaux sur le bien. Il doit vous aider à la gestion de vos locataires. 

Aussi, il est recommandé de choisir un gestionnaire très proche de la localisation du logement que vous souhaitez lui confier. Il peut ainsi visiter les lieux à chaque fois que vous le lui demandez.

S’intéresser au fonctionnement de l’agence locative

Depuis combien de temps est-elle une agence locative ? Quelle est sa relation avec les clients ? Comment travaille-t-elle en tant que professionnel ? Comment gère-t-elle les relations avec un locataire ? Ces différentes questions sont nécessaires pour vous aider à connaître le fonctionnement de ces agences et découvrir leurs avantages. 

Toutefois, la liste de questions doit être plus détaillée pour le choix d’un bon manager immobilier. Vous pouvez également identifier les témoignages et avis d’anciens clients sur ces agences immobilières. Vous pouvez enquêter sur son équipe, les services fournis, mais aussi sur son approche immobilière. 

Notez que, la gestion locative n’est pas toujours le métier phare de plusieurs agents. La vente de biens immobiliers reste souvent la priorité. Cela peut affecter la qualité du service, car la gestion locative n’est pas assurée en permanence.

Comprendre les clauses incluses dans le tarif proposé

Le principal inconvénient de la gérance locative est que la grille tarifaire des gestionnaires est souvent complexe et floue. Plusieurs critères doivent être pris en considération avant de déterminer le prix forfaitaire d’une gestion locative. 

Il s’agit entre autres du type de bien, le nombre de chambres, l’emplacement de votre appartement et aussi le loyer. À ces critères, s’ajoutent les charges. Soyez à l’affût des frais abusifs parfois facturés par les agents. En fait, certains gestionnaires agissent contre l’éthique et refacturent les interventions au propriétaire. Vous pouvez faire une comparaison en ligne des services proposés par ces professionnels. 

La gestion locative correspond en moyenne à 10% du loyer. Ce tarif varie surtout en fonction du niveau de service offert, de la notoriété de l’agence, de la qualité du service mais aussi des indicateurs de performance. Vous devez ainsi consulter les différentes offres proposées par les gestionnaires avant de leur faire appel. Optez pour ceux qui vous affichent clairement les prix convenus d’avance vous évitant ainsi les mauvaises surprises.

Notez cependant que le prix le plus attractif n’est pas forcément synonyme de qualité et de performance. Cela peut très rapidement devenir de lourdes dépenses.

Prendre en compte toutes les conditions du mandat

De nombreuses entreprises proposent des contrats avec un engagement ferme pour une durée de 3 ans. Il est recommandé d’éviter ce type de contrat et de choisir des mandats avec des délais plus courts. Vous pouvez choisir un contrat d’un an pour les débuts. En cas de non-satisfaction, vous pourrez facilement le remplacer et trouver un autre gestionnaire sans perdre votre investissement. N’hésitez pas à demander des conseils avant de passer à un autre professionnel. 

Par ailleurs, vous devez aussi prendre en compte les assurances et la garantie suggérée. Notez que ces services doivent vous aider à mieux appréhender la mise en location de votre bien et la gestion de vos revenus de location. Aussi, le manageur immobilier reste votre mandataire en cas de conflits avec vos locataires pour une meilleure entente sur le bail.

Le choix de votre gestionnaire locatif demeure capital. Tournez-vous donc vers celui qui vous accompagnera le mieux dans votre projet.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *